Cosey, père adoptif de Mickey

Article publié dans le numéro d’août 2016 de l’Orient Littéraire, supplément mensuel du quotidien L’Orient le Jour et disponible sur le site du journal à cette adresse:

http://www.lorientlitteraire.com/article_details.php?cid=65&nid=6598

Mickey Mouse est scénariste pour le compte d’un studio hollywoodien. Il écrit des histoires qui, sans manquer d’action, aboutissent sans exception à un dénouement heureux. Et pourquoi en serait-il autrement ? Mais un jour, Big Boss, l’imposant directeur des studios, lui réclame du changement : il veut du drame, des trahisons et des larmes. Or les drames, Mickey ne sait pas en faire.

 

Dans le train qui le ramène chez lui, pensif et perplexe, Mickey entend une mélodie, chantée par sa voisine de wagon, dont une coupure d’électricité l’empêche de voir le visage. Il ne sait pas encore qu’il vient de rencontrer Minnie. Entre s’entêter dans ses habitudes ou se plier aux changements qu’on attend de lui, Mickey trouvera une troisième voie, marquée par cette rencontre.

 

Une-Mystérieuse-MélodieEst-on dans une simple histoire pour la jeunesse du Journal de Mickey ? Non, mais dans Une Mystérieuse mélodie, un album de Mickey écrit et dessiné par l’auteur de bande dessinée suisse Cosey.

 

Cosey n’est pas un auteur maison : il a une longue carrière derrière lui et un univers personnel très affirmé. Une rareté pour un auteur qui signe une aventure de Mickey, la tradition, chez Disney ayant toujours été de s’effacer derrière le studio. Malgré le talent de beaucoup, rares en effet sont les auteurs maison qui firent connaître leurs noms (la signature commune « Walt Disney » ayant longtemps paraphé leurs planches, sans distinction). Une petite poignée fit exception : souvenons-nous de Floyd Gottfredson qui excella dans le dessin des premiers strips des studios, ou Carl Barks, véritable créateur d’univers, ou Don Rosa, qui revisita la jeunesse du personnage de Picsou, mais également Giorgio Cavazzanno, chef de file d’une école Disney italienne.

 

Mais aujourd’hui, la démarche des éditions Glénat pousse bien plus loin l’idée qu’il y a au sein de l’univers Disney de la place pour des personnalités d’auteurs. Fort de la confiance qu’il a su gagner auprès de Disney par ses éditions françaises de classiques du catalogue, Glénat propose une collection d’albums de Mickey vu par des auteurs majeurs de la scène bédéphile francophone.

coseyUnemysterieusemelodie-5

En confiant le premier album de la collection à Cosey, Glénat sait qu’il met la célèbre souris entre les mains d’un amoureux du personnage, qui l’abordera avec bienveillance (souvenons-nous de l’hommage à Disney qui figure dans la préface de Cosey à son diptyque À la Recherche de Peter Pan), mais dont le ton, la narration et le graphisme sont aux antipodes des canons du genre. D’autant plus que Cosey est un auteur qui, tout au long de sa carrière, a brisé les conventions, mais avec discrétion. Ses récits, humains, tendres et amusés, racontent les destins de personnages qui mêlent en eux des tempéraments contradictoires d’ours solitaires et d’amoureux des rencontres. Dans Une Mystérieuse mélodie, Mickey rejoint la troupe.

 

Cosey dit volontiers qu’il est aussi angoissé que chacun, et que la sérénité qui se dégage de ses histoires n’est que celle à laquelle il aspire. Celle qui ressort de son album de Mickey a en tout cas le goût réconfortant des soufflés au roquefort de Minnie, et le rythme berçant des mélodies qu’elle pianote.

 

Toutes les images de cet articles sont copyright Cosey et les éditions Glénat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s